Le cycle des violences

Par quel mécanisme s’installe la violence dans une relation amoureuse ?

La violence dans une relation amoureuse s’impose sous différentes formes et selon un cycle qui se déroule, le plus souvent, en quatre phases. L’enchaînement de ce cyle engendre de la confusion dans l’esprit de la victime. La peur, la honte, la culpabilisation, l’attente, l’espoir, finissent par se confondre pour établir une situation qui permet à l’auteur.e des violences de maintenir une emprise psychologique. Au fil du temp, la fréquence des cycles se rapproche et les violences s’intensifient.

Stratégies de l’auteur.e

Gestes brusques / Irritabilité et mauvaise humeur / Silence lourds / Menaces et intimidations / Création d’un climat pesant, oppressant, angoissant…

Effets sur la victime

Sentiment d’inquiétude / Etat d’alerte et de vigilance / Tentatives pour diminuer les tension / Comportement de retenue, réserve, discrétion…

Stratégies de l’auteur.e

Colère intense / Contrôle du partenaire / Affirmation du pouvoir / Violences verbales, sexuelles, physiques, psychologiques…

Effets sur la victime

Sentiments d’humiliation, de honte, d’impuissance, d’injustice, de tristesse,  de désespoir, de colère / Etat de sidération, de choc, de paralysie, de confusion

Stratégies de l’auteur.e

Paroles d’excuses et de regrets / Promesses de suivi psychologique / Oubli de l’incident / Reconquête de l’autre / Marques d’affection et d’attention

Effets sur la victime

 Impression de reprise du pouvoir / Sentiment d’espoir et de changement / Perception d’une relation « comme au premier jour »

Stratégies de l’auteur.e

Justification du comportement / Invocation d’un problème extérieur / Rejet de la faute sur l’autre / Minimisation ou négation de la gravité des actes de violences

Effets sur la victime

Compréhension des justifications / Doute des perceptions / Sentiment de responsabilité / Modification du comportement